Catégorie dans Gestion Immo

L’importance de l’estimation d’un bien immobilier

achat terrain

Pour réussir dans la vente d’un immobilier, estimer la valeur du bien est une étape importante et indispensable pour le vendeur. Cette opération permet de vendre dans les meilleures conditions en matière de délais et de négociation. Cette estimation vous permet de voir la potentialité du bien en tenant compte du marché et de sa situation actuelle. S’il est non estimé, vous devez attendre plus de temps pour qu’il soit vendu. Vous allez découvrir à travers les lignes qui vont suivre, les avantages de cette option sur les ventes.

L’estimation en ligne

Depuis des années, le nombre de sites d’estimations immobilières augmente petit-à-petit. Ils nécessitent des bases de données liées sur les ventes que vous avez réalisées. Ils vous permettent d’avoir une fourchette fixe sur le prix adéquat du logement. Vous avez par exemple Drimki ou engelvoelkers.com/fr-be/ qui sont des sites d’estimation qui vous permettent d’évaluer gratuitement la valeur de votre bien. Il faut savoir qu’ils prennent compte du secteur où le logement est situé. Plus il se trouve dans une ville ou une région ayant fait des ventes similaires, plus les évaluations sont précises.

La reconnaissance de la valeur du bien

Il faut savoir que chaque bien a sa propre particularité et l’estimation permet de mettre un accent sur ce point. Il ne suffit pas de donner un prix en fonction des mètres carrés ou de trouver un prix moyen d’une maison. Estimer un bien immobilier tient compte de l’emplacement de ce dernier, l’orientation, le nombre de pièces et d’autres critères encore. Si vous choisissez de le faire auprès des agences immobilières, votre dossier sera entre de bonnes mains. Ce sont des professionnels qui ont les expériences appropriées pour évaluer les biens. Ils ont également les informations importantes sur le marché immobilier dans le secteur où il se trouve.

La rapidité de vente

Plusieurs propriétaires qui souhaitent vendre leurs biens ont aujourd’hui du mal à trouver des acheteurs potentiels. Ceci est généralement dû au fait que le prix est en dessus de ce qu’ils espèrent et ils deviennent retissant face à l’offre. En faisant une estimation, vous avez un prix adapté au marché et qui attire plus l’attention  des acheteurs. Grâce à cela, le bien sera vendu plus rapidement que la vente précédente.

Le compromis

Faire une estimation est une solution avantageuse principalement au vendeur car il fait un compromis entre le prix de vente qu’il a fixé par lui-même et le prix fixé par l’acheteur. Dans ce genre de situation, le vendeur veut faire une plus-value au bien tandis que l’acquéreur veut acheter avec un prix avantageux ou bas que celui du marché. Les professionnels trouveront alors le juste milieu en se basant sur les points caractéristiques du logement pour permettre aux deux parties de profiter d’un prix dit acceptable.

Si vous avez un projet de vendre un bien immobilier, vous savez désormais ce que vous devez faire avant de le mettre en vente. Vous avez pu voir dans cet article, les différents avantages d’estimer votre bien avec les personnes et les sites qui peuvent vous aider dans cette quête.

Construction : savoir distinguer travaux de parachèvement et travaux de finition

construction maison

Quand il est question de parachèvement de chantier, il est question d’une nouvelle vie pour votre maison. Les travaux de parachèvement représentent à peu près 25% de votre budget de rénovation globale.

Tout comme les travaux de finition, cela indique surtout que la fin de votre chantier est proche. À bien des égards, le parachèvement et la finition peuvent se ressembler. Pourtant, il existe une certaine nuance entre ces deux étapes des travaux de construction.

Qu’est-ce que le parachèvement ?

Le parachèvement c’est tout ce qui regroupe les étapes de finition d’un chantier. C’est la phase qui permet d’accorder les détails et de savoir si le cahier des charges du client est bien respecté. Avec l’entreprise de parachèvement BPT Online, vous avez droit à une prestation de qualité. Le but d’un travail de parachèvement étant de donner entière satisfaction au client. Le parachèvement c’est la touche finale à la construction, celle durant laquelle la société de construction cherche un rendu parfait pour le client.

C’est durant cette phase que les entrepreneurs procèdent à l’installation des cloisons, le plafonnage et les revêtements de sols. Le parachèvement se passe toujours après la finition des travaux de gros œuvre. Qui plus est, c’est une étape primordiale pour le client. C’est durant le parachèvement que le client voit pour la première fois le résultat final de ses choix. Le rendu des couleurs sur les murs, le rendu des pièces.

Quelles différences avec les travaux de finition ?

Les travaux de finition englobent une liste non négligeable de travaux à accomplir. Il est surtout question de travaux d’isolation thermique et acoustique, les travaux de plomberie, les travaux d’électricités et de la menuiserie. Il est question ici de second œuvre, car cela n’impacte pas la solidité de la construction.

Ce sont donc des travaux qui permettent à la maison de disposer de toutes les commodités nécessaires pour la rendre vivable. Pour la réalisation de toutes ces tâches, il vous est possible d’appeler individuellement chaque corps de métier ou bien de faire appel directement à une entreprise qui regroupe toutes ces fonctions.

Deux travaux complémentaires

Une fois que la finition est faite, le parachèvement permet donc de parfaire l’ensemble des travaux. C’est une étape qui vise surtout à savoir si des non-conformités par rapport au contrat existent. Si tel est le cas, les travaux de parachèvement consistent à corriger et à adapter les rendus conformes à ce qui est écrit dans le cahier des charges.

La finition et le parachèvement sont donc les étapes ultimes de la construction d’un bâtiment. Car effectivement, la construction d’une maison ou d’un bâtiment suit trois étapes distinctes : le gros œuvre qui regroupe le terrassement, les fondations, les soubassements… Ce sont les travaux qui s’occupent de donner un « corps » solide à l’ouvrage. Ensuite il y a ce qu’on appelle le second œuvre : les travaux d’isolation, le cloisonnement intérieur, la plomberie et le système électrique.

Et en dernier lieu, il est question de finition et de parachèvement : finalisation des revêtements intérieurs, la pose des plinthes, les portes et les escaliers… À ce stade votre construction est presque achevée. Mais cette dernière étape prend autant de temps que la réalisation des gros œuvres. La patience est de mise.

Le rôle de l’expert dans l’estimation immobilière

La valeur d’un bien est relative et dépend de plusieurs critères. Il est possible d’estimer un bien soi-même comme il est envisageable de faire appel à un expert. Encore faut-il comprendre en quoi l’intervention d’un professionnel est judicieuse.

A quoi consiste l’estimation

D’une manière générale, on détermine la valeur d’un bien quand on veut le vendre. En effet, en vente, il est important de connaître la valeur la plus juste du bien afin d’éviter le propriétaire de gonfler le prix ou à l’acquéreur de négocier un prix trop bas. Autrement dit, c’est trouver un terrain d’entente pour que chaque partie y gagne. En outre, proposer un prix juste permet de vendre le bien dans un délai correct soit de 82 à 90 jours en moyenne.

L’estimation de bien immobilier est également primordiale en cas d’achat, et même de location. Encore une fois, il est question de connaître la valeur du bien par rapport au marché et d’autres critères encore. Il en est de même en cas de demande de crédit immobilier ou d’un divorce. C’est aussi valable pour ajouter un bien à son patrimoine.

L’intérêt de faire appel à un expert

Comme mentionné, il est possible de réaliser l’estimation soi-même. Cependant, il est recommandé de contacter un expert. En effet, ce dernier est à l’affût de l’évolution du marché immobilier. De ce fait, il est plus à même à déterminer le prix le plus proche de l’exacte. D’autant plus qu’il y a plusieurs critères à tenir en compte lors de cette estimation. C’est le moyen le plus objectif pour un prix objectif.

Concernant ces critères, il s’agit des éléments qui font que le bien gagne ou perd en valeur. Cela inclut la situation géographique du bien et dont le quartier. On l’aura compris, c’est pour cela qu’il y a ce qu’on appelle quartier huppé et quartier coté. Outre cela, d’autres détails techniques font aussi la différence. Pour ne citer que l’orientation de la maison, son agencement, sa taille, etc.

Les professionnels de l’estimation immobilière

Pour estimer un bien, on peut contacter une agence immobilière. Sans surprise, ces agences ont l’expérience et l’expertise dans le domaine immobilier. Cependant, il est recommandé de bien choisir son agence et d’opter pour une agence dans la même zone géographique du bien à estimer. De même, il faut se méfier des agences qui gonflent l’estimation, car c’est juste un moyen pour elles de gagner un client.

Outre les agences, il y a aussi les experts immobiliers. Comme le nom l’indique, ils ont l’expertise pour le réaliser tout en tenant compte des critères essentiels. Sans oublier les géomètres qui proposent une estimation la plus proche de l’exacte. En effet, le géomètre se base sur des calculs techniques et ajoute à cela les paramètres relatifs au marché.

Toute somme, l’estimation immobilière est une étape importante dans la vente, achat ou location d’un bien. De ce fait, il est préférable de faire appel à des professionnels pour la réaliser. D’autant plus que le prix est un facteur décisif non-négligeable.

Comment faire pour trouver un expert en état des lieux dans le Brabant Wallon ?

Que ce soit dans le cadre d’une vente, d’un achat ou d’une location immobilière, la réalisation d’un état des lieux est obligatoire. La mise en œuvre de cette opération doit respecter certaines règles. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’intervention d’un expert est fortement recommandée. Ces conseils peuvent vous aider à trouver un agent en mesure de vous accompagner dans cette étape.

Dans quels cas faire appel à un expert ?

La réalisation d’un état des lieux locatif est une obligation qui pèse sur le locataire et le bailleur. Les frais inhérents à l’intervention de l’expert immobilier doivent être partagés par les deux parties. Concernant ce professionnel, il a l’obligation d’agir en toute impartialité. Dans ce sens, il doit rédiger un procès-verbal qui indique l’état général du bien et des matériaux. A part cela, le document en question doit comprendre la liste des équipements et préciser leur état. L’expert ne doit pas oublier de mentionner les vices et les défauts constatés lors de l’expertise.

Vous pouvez également effectuer un état des lieux avant et après les travaux de rénovation. L’intervention d’un expert constitue une garantie facilitant la recherche de solution en cas de litige. En fin de chantier, ce professionnel peut aussi vous accompagner lors de la réception des travaux. En état expérimenté dans son métier, il n’aura pas du mal à constater les éventuels vices ou malfaçons pouvant affecter le bien nouvellement rénové.

Pourquoi confier l’état des lieux à un expert ?

La réalisation d’un état des lieux est obligatoire, toutefois, la loi ne vous impose rien quant au choix de l’individu qui se chargera de l’expertise.

Pour économiser de l’argent, vous pouvez être tenté de réaliser vous-mêmes l’état des lieux. Toutefois, la mise en œuvre de cette opération doit répondre à certaines règles. Notez que le document en question doit être détaillé et contradictoire. Toute erreur ou omission risque de compromettre sa validité.

Notez que la mise en œuvre de cette procédure demande du temps. Avant de réaliser l’opération, une préparation minutieuse s’impose. L’expert saura planifier efficacement l’état des lieux pour qu’il puisse constater minutieusement l’état du bien immobilier. Par ailleurs, en étant expérimenté dans ce domaine, il possède un œil objectif. Grâce à son regard neutre et son attitude impartiale, il lui est plus facile de dresser un procès-verbal. L’état des lieux ne peut qu’être complet et bien rédigé.

Votre expert sur cij.be

Que vous envisagiez de réaliser un état des lieux locatif ou un état des lieux travaux, vous trouverez votre expert immobilier sur cij.be. Vous pouvez y découvrir une équipe professionnelle qui maîtrise le domaine de l’expertise immobilier à la perfection. Elle peut intervenir auprès des propriétaires résidents, des propriétaires bailleurs et des bailleurs.

En plus de l’état des lieux, ces professionnels possèdent les compétences et la qualification nécessaires pour évaluer votre bien immobilier. Ils peuvent donc vous accompagner dans votre projet d’achat ou de vente de maison, d’appartement, de local commercial… L’évaluation de votre propriété repose sur des données fiables, ce qui leur permet de fournir une estimation précise.

Quels sont les critères pour obtenir un crédit immobilier ?

plan financier

Vous êtes à la recherche d’un crédit immobilier et vous ne savez pas les critères pour en être bénéficiaires, cela ne pose pas de problèmes. Nous vous donnerons sur les lignes qui suivent les éléments qu’il vous faut connaître.

Les préalables à faire par vous-même

Il y’a des préalables que vous devez faire d’abord vous-même avant de vous pencher sur les critères pour l’obtention d’un crédit immobilier. Pour plus d’informations, vous pouvez également visiter Cortal Consors un site spécialisé en finance.

Déterminez comment vous utiliserez votre prêt

Avant toute chose, vous devez décider à quoi sert un prêt et comment vous comptez l’utiliser.

Chaque fois que vous contractez une dette de plusieurs milliers, voire de plusieurs millions d’euros, vous devez avoir un plan d’utilisation de cet argent. Et vous devriez avoir un plan pour rembourser le prêt.

Une fois que vous avez une idée précise de la destination de l’argent de votre prêt (terre, main-d’œuvre, matériaux, etc.) et du montant du prêt dont vous aurez besoin pour mener à bien votre projet, vous pouvez passer à la deuxième étape.

Choisissez votre type de prêt immobilier

Si vous savez ce que vous ferez avec votre prêt, vous devriez être en mesure de déterminer facilement le type de prêt immobilier dont vous avez besoin.

Dans la plupart des cas, vous aurez le choix entre quelques types de prêts courants.

Le prêt d’achat, comme son nom l’indique, est destiné à l’achat d’un bien immobilier. Ce type de financement se présente sous la forme de prêts d’un montant important avec des durées de remboursement longues (jusqu’à 20 ans). On peut aussi l’appeler prêt hypothécaire.

Un prêt à la construction, en revanche, a généralement une durée de remboursement plus courte (pensez à un à trois ans). La plupart des gens obtiennent un prêt à la construction pour construire leur propriété, puis se refinancent une fois la construction terminée.

Ensuite, il y a les prêts de refinancement. Vous savez probablement déjà comment fonctionne le refinancement des prêts personnels, et c’est assez similaire pour l’immobilier commercial. Grâce au refinancement, vous pouvez souvent bloquer des taux plus bas et réduire vos mensualités.

Les prêts d’argent dur fonctionnent mieux pour les investisseurs immobiliers qui veulent vendre des propriétés. Ces prêts sont assortis d’un taux d’intérêt plus élevé et d’une durée plus courte que les autres types de prêts, et vous ne pouvez les obtenir qu’auprès de prêteurs privés. Mais si vous avez l’intention de revendre votre bien, ces prêts sont idéaux.

Trouver le bon prêteur

Vous êtes maintenant prêt à trouver un prêteur pour vous accorder un prêt immobilier.

Bien sûr, trouver un prêteur n’est pas toujours aussi facile que de choisir celui qui vous convient le mieux. Les banques et les coopératives de crédit ont souvent des politiques de prêt strictes, ce qui signifie que vous devrez remplir certaines conditions pour obtenir l’argent que vous souhaitez.

Une fois que vous avez déterminé où vous voulez déposer votre demande, il est temps de la préparer.

Les critères à remplir pour obtenir un crédit immobilier

Une fois que ces préalables serint remplis vous pouvez maintenant vous projeter sur les critères pour avoir un crédit immobilier et ainsi faire votre demande.

Attendez-vous à ce que les prêteurs commerciaux tiennent compte de ces facteurs lorsqu’ils évaluent votre solvabilité :

Antécédents personnels en matière de crédit

Score de crédit des entreprises

Revenu annuel

Taux de couverture

Ratio dette/revenu

Mais avec les prêts commerciaux, les banques ne se contentent pas de vous regarder. Elles peuvent également s’intéresser aux éléments suivants pour votre propriété :

Type de bien

Prix d’achat

Comptes d’exploitation

Ratio prêt/valeur

Revenus locatifs (le cas échéant)

Faites attention à la façon dont ils vous évalueront.

Préparez votre demande de prêt

Les différents prêteurs auront des procédures de demande différentes. En règle générale, vous devrez cependant remplir un certain nombre de formulaires concernant votre entreprise, votre propriété et vous-même.

Ensuite, vous devrez présenter des documents justificatifs, comme les suivants :

  • Bilan de l’entreprise
  • Déclarations fiscales des entreprises
  • Déclarations fiscales des particuliers
  • Plan d’entreprise

Documentation juridique

Toutes les recherches et les vérifications préalables que vous avez effectuées lors de la première étape seront également utiles à présent.

Notez que votre prêteur peut vous demander d’autres documents au cours de la procédure de demande et d’approbation. En fait, le va-et-vient entre les documents que vous soumettez et ceux qui vous en demandent plus peut souvent être l’une des parties les plus longues du processus de financement commercial.

Préparez-vous donc à être patient. Et n’oubliez pas que plus vite vous obtenez du prêteur tout ce qu’il demande, plus vite vous pouvez (avec un peu de chance) être approuvé.

Quelles sont les conditions types d’un prêt immobilier ?

Là encore, les exigences en matière de prêt varient selon le prêteur. Mais dans la plupart des cas, un emprunteur aura besoin des éléments suivants pour obtenir un prêt immobilier commercial :

avoir une cote de crédit personnelle d’au moins 600

Au moins deux ans d’activité

Un revenu annuel d’au moins 50 000 euros

Et n’oubliez pas que ce sont des minimums. De nombreux prêteurs ont des exigences plus élevées en matière de demande de prêt.

Pourquoi prendre une assurance de prêt immobilier ?

assurance prêt immoblier

L’assurance prêt immobilier, également connue sous le nom d’assurance hypothécaire, est devenue extrêmement populaire dans le monde d’aujourd’hui en raison de l’augmentation des prix des propriétés. Étant donné que les événements de notre vie sont imprévisibles, la plupart des gens ont tendance à assurer leur avenir ainsi que celui de leurs proches à l’aide d’une assurance prêt immobilier. Pour savoir comment cela nous profite, nous devons savoir ce qu’est l’assurance prêt immobilier.

Qu’est-ce que l’assurance prêt immobilier ?

Un régime d’assurance de prêt à domicile est un régime en vertu duquel l’assureur réglera l’encours avec le prêteur ou la banque en cas d’une situation imprévue. Certains des plans d’assurance habitation complets couvrent le demandeur, la maison et tout son contenu.

Différence entre une assurance prêt immobilier et une assurance habitation :

L’assurance prêt immobilier et l’assurance habitation sont complètement différentes. Cependant, ils semblent similaires et les gens se confondent souvent entre les deux termes. Pour en savoir plus il est préférable de consulter https://www.placementfinancier.org/, un site spécialité en crédit !

Plans d’assurance habitation :

Les régimes d’assurance habitation, également connus sous le nom d’assurance habitation, offrent une couverture à votre maison et à son contenu contre les risques d’incendie, d’explosion, de foudre, etc. Ils offrent également une protection contre le vol ou le cambriolage.

Plans d’assurance prêt immobilier :

Les régimes d’assurance prêt hypothécaire ou les régimes de protection hypothécaire compensent votre dette hypothécaire au cas où vous ne seriez pas en mesure de rembourser le montant emprunté en raison d’un décès, d’une invalidité ou d’une maladie grave.

Pourquoi l’assurance prêt immobilier est-elle importante pour les prêteurs ?

Les prêteurs n’aiment pas que leurs prêts se transforment en créances douteuses. De toute évidence, ils voudraient protéger leur argent. Afin d’éviter qu’un prêt immobilier ne se transforme en une très mauvaise créance, les prêteurs ont besoin d’une assurance prêt immobilier. En cas de décès de l’emprunteur, le prêteur perdra beaucoup d’argent, surtout lorsque l’emprunteur était le seul membre gagnant de la famille.

Pourquoi l’assurance prêt immobilier est-elle importante pour les emprunteurs ?

Comme nous le savons déjà, le régime d’assurance prêt immobilier couvre le montant restant dû du prêt immobilier dans une situation où l’emprunteur ne paie pas ses dettes. Une telle situation peut survenir en raison de l’instabilité de l’emploi de l’emprunteur ou de sa disparition. Vous pouvez choisir un plan régulier ou opter pour celui qui vient avec des fonctionnalités supplémentaires et une couverture améliorée pour les cyclistes. L’assurance prêt immobilier est importante pour les emprunteurs car elle garantit que les personnes à charge des emprunteurs ne deviennent pas sans abri en cas d’absence ou de crise.

L’achat d’un régime d’assurance prêt immobilier est-il obligatoire ?

L’achat d’un plan de protection de prêt immobilier n’est pas obligatoire. C’est entièrement à votre choix si vous souhaitez l’acheter ou non. Cependant, il est seulement conseillé de protéger votre avenir avec un plan d’assurance prêt immobilier.

Les rôles et obligations d’un agent immobilier

agent immobilier

Un agent immobilier, comme son nom l’indique, exerce dans l’immobilier. Il s’agit d’un spécialiste des différentes transactions immobilières. Un agent immobilier peut travailler à son propre compte ou en tant que salarié dans une agence immobilière. Dans les deux cas, ses rôles sont identiques.

Les rôles

L’agent immobilier a pour principal rôle de mettre en relation l’acheteur et le vendeur. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’un agent immobilier est également appelé marieur d’affaires. En d’autres termes, cet agent se charge de faire conclure une vente en répondant à des recherches. Il veille à proposer une offre adéquate à la recherche en agissant au nom de son client. Cela ne s’arrête pas à la rencontre, mais l’agent fait en sorte de conclure.

Dans la même optique, un agent immobilier est donc un bon négociateur. En effet, il est judicieux d’avoir de bonnes techniques de vente si l’on souhaite conclure cette vente. Outre le rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur ou le locataire, l’agent est aussi un conseiller. Il donne des conseils notamment sur le prix du bien. Il est plus que conseillé de faire appel à ces professionnels comme Service acor.

Les obligations

On l’aura compris, l’agent immobilier a des obligations envers des deux parties dont le vendeur ou propriétaire et l’acquéreur ou locataire. En effet, il est tenu de donner les meilleurs conseils au propriétaire du bien afin de proposer le prix adéquat. De même, il est tenu d’informer le client sur les éventuels vices du bien.

Par ailleurs, un agent immobilier doit afficher sa grille tarifaire à son lieu de travail. Il ne doit y avoir aucune surprise pour les clients. Il s’agit d’une exigence légale. C’est valable depuis le mois de juin 1990.

Choisir un agent immobilier

Cela va sans dire que pour choisir un agent immobilier, demander sa carte professionnelle. C’est une sorte d’assurance que l’agent est habilité et détient la licence pour exercer son métier. Il s’agit d’une carte livrée par la Chambre de Commerce. Il est possible d’avoir plus d’une carte selon les activités exercées par l’agent.

De plus, il est également recommandé de consulter les différents avis clients. D’ailleurs, il est tout à fait possible de demander à l’agent lui-même de fournier ces avis. Certains agents les publient sur un site ou dans une vitrine dans ses locaux. Cela facilite la tâche. Dans tous les cas, ces bouches à oreille ne sont pas à négliger.

Il est aussi préférable de choisir un agent immobilier avec une certaine expérience. Cela dit, le milieu n’a plus de secrets pour lui. Cela ne veut pas pour autant dire d’oublier les agents récents. Au contraire, ils peuvent apporter du neuf et avoir des techniques innovantes notamment en termes de négociation.

Enfin, ne pas hésiter de demander à l’agent son moyen de communication. Cela dit comment, le bien va-t-il être exposé. Sur un site ou sur les réseaux sociaux ou encore en vitrine. Un bon agent saura expliquer la pertinence d’un tel ou tel moyen de communication qu’il utilise.

Ce qu’il faut savoir sur la succession par testament

succession par testament

L’héritage est un sujet délicat. Entre le conjoint, les enfants, les parents, les frères et soeurs, ou une personne très proche, la tension est souvent tendue. Tout le monde veut en tirer profit en tant que personne proche du défunt. La loi, de son côté n’est forcément pas favorable à tous. La succession par testament est donc une bonne option. Pour quelle raison ? Comment faire ? Trouvez la réponse à ces questions tout au long de cet article.

Faire hériter les proches non-héritiers légaux

Si on fait un petit détour sur l’ordre de succession en Belgique, il existe quatre ordres d’héritiers légaux :

  • Les descendants directs (enfants, petits enfants, …) ;
  • Les collatéraux privilégiés (frères et sœurs) ;
  • Les ascendants (père, mère, grand-parent) ;
  • Et les collatéraux ordinaires (oncle, tante, cousins, cousines, …).

En tout, le conjoint est exclu de l’héritage. De plus, la question de légitimité peut nuire à certains enfants.

Avec un testament, il est possible de nommer ses proches comme étant successeur. De ce fait, un conjoint, un concubin, un enfant hors mariage, un parent éloigné, etc. peuvent faire partie de la liste. Il ne reste que de faire attention à la formalité afin de faire valoir sa volonté. Bien sûr, vous pouvez rédiger le testament vous-même, mais pour plus de sécurité, le confier à un notaire est plus adéquat. On vous conseille d’essayer le notaire Indeed.

Donner un coup de pouce à ses proches

En effet, chacun a son niveau de vie, après son départ, les uns pourront continuer à vivre aisément tandis que d’autres seront démunis. C’est pour cette raison que le testateur peut répartir ses biens selon sa volonté. Ce qui signifie que le testament donne un maximum de détails sur le destinataire et la part accordée à chaque personne. Par contre, il n’est pas obligé de léguer tout son patrimoine, une partie suffit si c’est son désir.

Entre autres, vu que les biens ne seront pas amputés immédiatement après la rédaction, il est possible de faire une modification. C’est toujours le dernier mis à jour qui sera considéré. Le plus, c’est de prendre soin de mentionner la date et de respecter les formes et les fonds. Il se peut que les héritiers contestent le testament et le juge décide de l’annuler en cas de vice.

Suivre les bonnes procédures

L’écrit est la première procédure obligatoire. Le testament olographe est rédigé à la main par le testateur. Tous testaments non écrits à la main son nul. De plus, il ne faut pas oublier de souligner la date, les noms des légataires, la signature, … Par ailleurs, le rédacteur s’assure de la validité : ne pas déshériter les enfants, ne pas mettre des conditions absurdes, etc. C’est pour cette raison que la lecture par le notaire est recommandée. Sinon, on peut demander directement l’aide de ce dernier dès le début pour faire un testament authentique.

Une fois la rédaction terminée, le testateur peut conserver le testament chez lui. L’inconvénient de cette méthode est qu’il n’est pas découvert ou dissimulé. Une fois encore, le confier à un notaire est plus commode. De cette façon, ce dernier se chargera de faire l’enregistrement et de l’ouvrir après le décès du testateur. En somme, le but du testament est d’assurer son exécution après son départ, le meilleur moyen passe par le notaire.

Pour quelles raisons faut-il borner un terrain ?

Le bornage d’un terrain donne ses limites. Ces détails ne sont pas indiqués dans l’acte de vente. Ce document comprend juste la surface. Puis, les relevés dans le cadastre sont parfois imprécis, voire faux. Ainsi, le propriétaire a tout intérêt à choisir un géomètre expert pour circonscrire son domaine.

Un bornage évite tout litige foncier antérieur

Les limites de deux ou plusieurs terrains voisins peuvent devenir problématiques. Elles occasionnent parfois des litiges entre propriétés mitoyens. Diverses situations sont portées devant les autorités. Les démarches s’éternisent et coûtent beaucoup d’argent. Pour épargner maints désagréments, il est fortement recommandé de faire borner un bien immobilier, dès l’acquisition. Le notaire se charge de vérifier les documents. Il veille à ce qu’ils soient authentiques. Ce juriste peut également orienter vers un cabinet de géomètre. Ce dernier fait les relevés topographiques à partir desquels il pose les bornes. Ses limites respectent celles des autres propriétés avoisinantes. C’est un excellent moyen d’éviter les problèmes à l’avenir. Les concernés doivent être présents sur les lieux aux moments du traçage. Les données ainsi récoltées vont servir pour le plan de vente, mais également pour le titre foncier. Le propriétaire a la certitude de disposer d’un bien entièrement légal. Il doit s’acquitter des taxes communales calculées en fonction de la superficie.

L’intervention d’un géomètre apporte des limites précises

Le Code civil prévoit que les frais de bornage sont partagés entre deux voisins. Cela dit, l’acquéreur d’un bien pourrait endosser l’intégralité de cette charge. Il a intérêt à choisir un géomètre expert. Pour le faire, le bouche-à-oreille peut fonctionner. Les proches qui ont récemment délimité leurs terrains pourront orienter vers un cabinet. Dans tous les cas, les relevés topographiques sont précis au centimètre près. Les professionnels du secteur utilisent désormais des instruments au laser ou bien des drones pour réaliser des mesures en un temps record. La pose des bornes se fait ainsi rapidement et à un coût relativement abordable. C’est la moindre des choses pour jouir d’une véritable sécurité foncière. Les lignes de démarcation sont placées aux bons endroits. En fin communicateur et conciliateur, le géomètre invite les voisins à bien s’entendre au moment d’ériger un mur. Il peut rappeler les règles d’urbanisme basiques.

Les bornages judiciaires devraient rester en dernier recours

Un bornage judiciaire découle d’une décision de tribunal d’instance ou du juge chargé des affaires foncières. Quoi qu’il en soit, l’autorité compétente somme les deux parties prenantes d’un litige à s’entendre. Il peut trancher en son âme et conscience au vu des documents et des faits. Un propriétaire peut cultiver un terrain pendant 30 ans, mais si le voisin dispose d’une preuve que la surface lui appartient. La personne peut être dépossédée de son bien auquel il tient sans des limites physiques légales en bonne et due forme. Lors d’un bornage judiciaire, les belligérants n’ont pas le droit de choisir un géomètre expert. C’est au tribunal de désigner le cabinet, quel que soit le prix. À cela s’ajoutent les honoraires d’avocat et d’autres charges. Bref, il fallait jalonner les terrains à l’amiable sans porter l’affaire en justice.

Quelles sont les choses à savoir avant de vendre un terrain ?

La vente d’un terrain doit se faire conformément aux dispositions légales. Cette transaction suit différentes étapes. Il y a toute une liste de formalités à accomplir. Par ailleurs, le propriétaire a intérêt à tout faire pour obtenir le meilleur prix. Voici l’essentiel à retenir pour écouler un bien immobilier en Belgique.

Vendre un terrain constructible pour un meilleur prix

Il est important de proposer une aire prête à bâtir. Cela rend la surface intéressante pour l’acquéreur. Les clients vont vérifier si le bien est bien constructible. S’il faut encore des terrassements ou d’autres aménagements coûteux, le prix peut baisser en conséquence. Ce serait également problématique si le terrain est destiné à un usage agricole ou situé dans une friche industrielle. Ce type est beaucoup moins attractif qu’une surface prévue pour la construction de bâtiment d’habitation. Le tarif monte encore si elle se trouve dans une bonne zone challandaise. Il est recommandé de se rapprocher de la mairie pour savoir le statut de la propriété. Par ailleurs, la position par rapport aux projets d’extension de la ville en cours compte beaucoup. La proximité d’une route ou d’un centre commercial peut aider. Par contre, le passage d’une voie rapide ainsi qu’une usine potentiellement polluante pourrait faire chuter le prix du mètre carré dans le quartier. Le voisinage influence la vente. Certaines communes de la Belgique attirent du monde plus que les autres. Le cours varie sensiblement selon différents paramètres à vérifier.

Proposer le bien à un promoteur immobilier

Le prix final du bien dépend de la proposition de l’acquéreur. L’idéal serait de vendre le terrain à un promoteur immobilier. Ce dernier achète la propriété à un excellent tarif. La différence avec les autres types de clientèle serait d’environ 25 %, voire un peu plus. Une entreprise de construction va par la suite rentabiliser son investissement en y édifiant un immeuble d’habitation haut de gamme. Ce serait judicieux de confier la transaction à une agence. Cette dernière devrait se trouver dans la région pour bien maîtriser les cours applicables en fonction de la zone géographique. Elle propose un prix raisonnable en se basant sur des années d’expérience. L’intervention d’un Géomètre expert à Tournai est indispensable pour connaître la surface réelle du terrain à céder. Il procède au bornage. Pour sa part, le courtier immobilier se charge de l’annonce. L’offre devrait être rédigée de manière professionnelle. Cette astuce permet d’obtenir des propositions d’achat nettement plus onéreuses.

Différentes étapes sont à suivre pour la transaction

Il est important de bien suivre la démarche officielle pour vendre un terrain. Ce serait préférable de remettre l’affaire aux mains d’un notaire. Ce professionnel assure à ce que les documents soient complets. Le dossier doit normalement inclure des actes de notoriété, un titre, des pièces d’identité du vendeur et les papiers émanant du Géomètre expert à Tournai. Le propriétaire est tenu de présenter les différentes quittances sur les taxes et autres impôts fonciers qu’il a payés. Son notaire collabore avec le cabinet de clercs engagé par l’aquéreur. L’agent immobilier organise les visites pendant lesquelles aucune décision ne devrait être prise. Les clients potentiels font des propositions d’achat et devraient confirmer leur intention par un acompte. Il revient au propriétaire de trancher le prix final du bien. Un avant-contrat de vente est établi avant l’acte définitif.